Consultation pour adolescent

L’adolescence est une période de plus en plus questionnée dans notre société, Il s’agit d’une étape sensible du développement de la personnalité car c’est la période des transformations physiques et psychiques. L’adolescence est une étape de fragilisation nécessaire à la construction identitaire et subjective qui peut être plus ou moins bien vécue.

 

Quand consulter ?

Quitter le monde de l’enfance et son enveloppe protectrice peut être délicat et peut entraîner pour l’adolescent des conflits avec son entourage et plus particulièrement avec ses parents.

Les mouvements psychiques que génère l’adolescence sont parfois trop violents et peuvent engendrer différents symptômes comme par exemple :

  • Troubles du sommeil et de l’alimentation
  • Consommation de toxiques (tabac, alcool, cannabis…)
  • Comportements auto-destructeurs (passage à l’acte, scarification…)
  • Dépendance aux jeux vidéos
  • Absentéisme scolaire important ou décrochage
  • Baisse de l’estime de soi
  • Troubles dépressifs et anxieux
  • Difficultés relationnelles  

Psychothérapie de l’adolescent

La demande de consultation émane le plus souvent des parents. Ils peuvent expliquer à leur adolescent que le psychologue est quelqu’un de neutre qui pourra l’aider sous le sceau du secret professionnel. Lors de notre première rencontre, il s’agira d’identifier la part d’implication de l’adolescent, indispensable pour tout travail psychothérapeutique.

Concrètement, le travail thérapeutique peut se faire avec l’adolescent seul ou accompagné  du (ou des) parent(s).

Les différentes modalités de prise en charge sont fixées lors des premiers entretiens avec les parents en présence de l’adolescent (ou en parallèle par téléphone si besoin).

Le jeune Adulte

Le jeune adulte peut également avoir besoin de consulter pour diverses raisons comme la pression des études, l’isolement, le stress financier ou familial.

Fournir une charge de travail universitaire importante et assumer de nombreuses responsabilités pour la première fois peut générer une forte dose de stress.

Bien que le stress lié aux études soit normal, le mal-être et la souffrance psychique peuvent vite devenir envahissants au quotidien et destructeurs.

Entreprendre un travail psychologique s’avère alors essentiel et bénéfique pour réapprendre à se sentir bien avec soi même. Mon travail s’articule autour d’échanges en face-à-face (consultations ponctuelles, psychothérapie de soutien ou psychothérapie plus approfondie et plus longue) qui peuvent s’appuyer sur des techniques telles que la médiation corporelle, la relaxation ou la méditation.

Psychologue référent dans le réseau laVita, je peux proposer une prise en charge des adolescents et des jeunes adultes (13-25 ans). Ce réseau offre un soutien psychothérapeutique immédiat et gratuit aux jeunes en situation de mal-être.